Logo du site

Consensus politique et gestion démocratique du pouvoir en Afrique

Lokengo Antshuka Ngonga Academia/L’Harmattan, 2015, 236 p., 23 €

Lokengo Antshuka Ngonga, politiste congolais, ouvre dans cet ouvrage pédagogique et bien documenté un dialogue avec les démocraties occidentales enraciné dans les terroirs africains : un dialogue centré sur la mise en valeur du consensus, le thème central de sa réflexion. Au départ de celle-ci, il regarde deux terroirs, celui des Igbo (au Nigéria) et celui des Nkole (en République démocratique du Congo) : les deux communautés se distinguent par une conception du pouvoir au service de leur population. Puis il examine en quoi cette démocratie communautaire peut inspirer les régimes africains aujourd’hui. Ainsi préconise-t-il la déconcentration et la subsidiarité, une limitation des pouvoirs et du nombre des mandats, la formation des citoyens, une « détribalisation » de l’armée… Les pays africains devraient offrir des espaces de collaboration entre les sphères sociales, mais aussi reconnaître l’importance des femmes dans le processus de formation de la conscience politique. La démocratie contemporaine africaine obéira à un « système consensuel ordonné » (p. 168) au sein duquel la société civile devrait éveiller les consciences au respect de la pluralité et au respect des adversaires politiques. « Pour s’affirmer et se consolider en terre africaine, la démocratie doit être comprise comme un contrat qui lie les citoyens aux gouvernants et vice versa » (p. 217). La démocratie est un levier pour pacifier les différences en vue d’un développement à la fois matériel et moral. Elle est ainsi renvoyée à ses fondements en insistant sur l’harmonie et la quête du consensus dans le respect de l’humanité de chaque personne. Cet ouvrage représente une contribution intéressante dans le débat démocratique en spécifiant l’apport africain et en rappelant ces fondements culturels. Il paraîtra un peu trop théorique à certains qui s’interrogent sur son applicabilité immédiate. Mais au moins l’auteur propose-t-il une « utopie » culturellement ancrée et ouverte au meilleur de chaque communauté appelée à s’ouvrir aux autres.

À lire dans la « Revue Projet » :

Les articles de la question en débat « Démocratie en Afrique : quels défis ? »

François-Xavier Akono
27 septembre 2016
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules