Logo du site

La guerre des civilisations n’aura pas lieu. Coexistence et violence au XXIe siècle

Raphaël Liogier CNRS Éditions, 2016, 238 p., 19 €

« Tous les fondamentalistes sont partisans de la thèse du choc des civilisations. C’est parce qu’une partie de l’Europe est devenue fondamentaliste – en quête d’un fondement perdu qui serait attaqué par le reste du monde – que l’adhésion à la Thèse y est plus forte qu’ailleurs. » Il est question dans cet essai de mondialisation (ou globalisation), d’individus et de religions. Raphaël Liogier, professeur à l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence et directeur de l’Observatoire du religieux, lui oppose ici un autre découpage, dans la continuité de ses livres précédents (Conscience de soi, souci du monde. Vers une religion globale ? en particulier). La thèse principale est la suivante : « Le grand bain informationnel emplit maintenant l’ensemble de nos existences » et nous partageons des « désirs d’être » (ou des frustrations), d’un bout à l’autre de la planète, sans lien territorial évident – ce que traduit la notion d’« espaces de désir déterritorialisés ». Dès lors, nous vivons dans une civilisation, définie comme espace de communication, globale ; la théorie du choc des civilisations comme le terrorisme sont, in fine, une émanation de celle-ci et se nourrissent mutuellement. Car cette mondialisation, inéluctable pour l’auteur, n’est pas nécessairement heureuse : il y a hybridations, fécondations, coexistence, mais aussi oppositions et violence. Violence « sans limite », inédite, se retournant en quelque sorte à l’intérieur des sociétés, émanant souvent de la frustration de microgroupes aux « identités prédatrices ». Cet essai est original et stimulant à plus d’un titre. Ainsi, lorsque l’auteur montre comment les divergences passent davantage à l’intérieur des différents monothéismes – selon trois postures : spiritualisme, charismatisme, fondamentalisme – qu’entre les monothéismes eux-mêmes. Il pêche cependant par une multiplication d’exemples, aux dépens de la démonstration. De même pêche-t-il par une lecture relativement pauvre des notions de territoire et de distance.

Jean Vettraino
18 mars 2016
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules