Logo du site

Black Box Society. Les algorithmes secrets qui contrôlent l’économie et l’information

Frank Pasquale Fyp Éditions, 2015 [trad. de l’américain par Florence Devesa, Phil Adams, Lucia Di Bisceglie], 320 p., 22,50 €

« Surveiller les autres tout en échappant soi-même à la surveillance est l’une des plus hautes formes du pouvoir. » Ainsi peut se résumer le propos de Frank Pasquale, universitaire américain, spécialiste des rapports entre technologie et droit. Il montre comment les champs de la réputation (l’observation du comportement des internautes pour évaluer les risques), de la recherche (Google « qui archive tout ce que vous regardez ») et de la finance reposent sur les mêmes algorithmes, censés remplacer l’intuition par des procédures automatisées. Or ce processus est totalement déséquilibré : transparence sur les données des citoyens d’un côté, opacité des opérateurs de l’autre. Ainsi, les banques collectent des millions de données, mais on ignore toujours à combien s’est élevée l’intervention de la Réserve fédérale en 2008 en leur faveur. Les exemples abondent qui montrent que les données valsent d’une sphère à l’autre, entre public et privé (le FBI, la NSA, les géants des télécoms et de l’internet travaillent ensemble), mêlant souci marketing et obsession sécuritaire. « Vous n’êtes pas la clientèle de Google, vous êtes son produit », a averti le sénateur Al Franken. Le constat est sans appel : les boîtes noires produisent une société dangereuse qui crée « des pouvoirs invisibles », « une concurrence déloyale », des discriminations, menaçant la vie privée et les libertés… Les préconisations sont moins convaincantes. D’abord parce que l’approche, très américano-centrée, néglige la question des régulations mondiales. Ensuite parce que certaines ressemblent à des vœux pieux : « Exiger que les gestionnaires de données tiennent des registres ». Cependant, l’idée d’« alternatives publiques » dans la technologie et la finance constitue une voie pour aller « vers une société intelligible ».

Philippe Merlant
5 février 2016
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules