Logo du site

[Film] Ikaria

Arnaud Gaillard France, 2015, 52 min

Ému, révolté, enthousiaste. Tels sont les sentiments dans lesquels je suis sorti de la projection de ce poignant documentaire sur la résistance de la petite île grecque d’Ikaria contre l’implacable austérité. L’enjeu ? La défense de l’unique hôpital de l’île, menacé par les coupes budgétaires imposées par la Troïka. Mais la lutte que l’on accompagne ici dépasse la seule défense d’un droit (à la santé) : c’est un collectif qui naît, une découverte de sens pour certains, la conquête de dignité qui s’affirme. A posteriori (le film a été tourné pour l’essentiel en 2013), on peut penser que Syriza offrira au moins un répit. Bien mieux que le village d’Astérix, Ikaria, au large de la Turquie, est une figure universelle. Mobilisés contre un empire non moins puissant que celui de César – l’empire de l’argent –, les insulaires renversent la logique démente d’une économie qui en oublie sa finalité (le service de l’homme) à force de se soucier des moyens. Arnaud Gaillard, coréalisateur de Honk, documentaire sur les couloirs de la mort, nous rend ces médecins, ces patients, ces simples citoyens presque familiers. Ces hommes et ces femmes rendent la vie plus belle en défendant le droit à la vie. Par leur révolte, en contraste avec des institutions ecclésiales et militaires soucieuses de l’ordre établi, ils offrent le visage d’une humanité qui grandit. Reste que ce film, en partie réalisé grâce à un financement participatif, ne connaîtra la diffusion qu’il mérite que si des réseaux alternatifs de distribution (associatifs, collectivités, etc.) s’en emparent. À vous de jouer !

Demandez le contact auprès de la rédaction de la Revue Projet [jm /arobase/ ceras-projet /point/ org]

Jean Merckaert
16 juin 2015
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules