Logo du site

Haut les cœurs ! Lettres d’amoureux au ban public

Collectif La ville brûle, 2015, 136 p., 8 €

« Délivrance d’un certificat de capacité à mariage ». Il est des documents, des démarches, des combats, des choix, des sentiments auxquels la plupart d’entre nous ne seront jamais confrontés. « Mon seul péché est d’aimer un sans-papiers », écrit Pauline. Ce recueil regroupe des lettres adressées par Fanny, Mathilde, Claude, Léa, Alain, Kemzo, Mic et quelques autres à leur conjoint, à leurs parents, aux agents des préfectures, au président ou à un ministre. Leurs auteurs sont tous des « amoureux au ban public » : des femmes, des hommes coupables d’aimer un étranger, une étrangère, dont la République ne veut pas. La culpabilité, la peur, l’incompréhension, la révolte face à la dureté des politiques migratoires traversent ces lettres. Mais aussi, et surtout : l’amour, le désir de vivre en famille, libres, de participer à la construction d’une nation arc-en-ciel. Des mois, des années sont parfois nécessaires aux uns et aux autres pour se retrouver, faire venir les enfants, trouver la sérénité. Certains quittent la France pour rejoindre leur conjoint au-delà de la Méditerranée. Chaque lettre est introduite par un bref récit sur la situation du couple. Des repères juridiques permettent de mieux comprendre les lois et les procédures en vigueur. Réalisé par le mouvement des Amoureux au ban public, cet ouvrage est un outil de sensibilisation simple et accessible. Une invitation, aussi, à oser voir en l’étranger d’aujourd’hui un concitoyen de demain.

Pour aller plus loin :

À lire aussi sur Revue-Projet.com :

Aurore Chaillou
23 mars 2015
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules