Logo du site

Produire plus, polluer moins : l’impossible découplage ?

Thierry Caminel, Philippe Frémeaux, Gaël Giraud, Aurore Lalucq et Philippe Roman Les Petits matins/Institut Veblen, 2014, 80 p., 10 €

L’épaisseur de ce livre est inversement proportionnelle à l’importance de la question posée, « au fond la seule qui vaille : l’humanité pourra-t-elle se survivre à elle-même ? » (p. 63). Derrière la jargonneuse notion de « découplage » se cache en effet l’interrogation centrale des rares économistes à avoir pris toute la mesure de la crise écologique : peut-on faire croître notre richesse collective – aujourd’hui mesurée pas le produit intérieur brut (Pib) – tout en diminuant la quantité de matières premières englouties, et celle des émissions de gaz à effet de serre ? À l’instar de Tim Jackson dans son Prospérité sans croissance, les auteurs répondent globalement par la négative. La hausse de l’énergie primaire consommée expliquerait même 60 % de la croissance du Pib lors du dernier demi-siècle, selon Gaël Giraud, qui jette ici un pavé dans la mare de ses collègues économistes. Si quelques pays riches ont certes réduit leur empreinte écologique au cours des dernières décennies, ce n’est qu’au prix d’une délocalisation des productions les plus polluantes dans les pays en développement. L’Amérique latine, où le secteur primaire (agricole et minier) tire la croissance, en est le symbole. Précis, bien documenté, cet ouvrage expose dans un style généralement limpide – parfois un peu technique – les données d’un problème dont nos responsables politiques semblent n’avoir pas encore pris toute la mesure. Heureusement, dans un monde où ce qui ne se mesure pas disparaît de leur spectre, les institutions (Programme des Nations unies pour l’environnement, Organisation de coopération et de développement économiques…) multiplient les indicateurs mesurant l’empreinte matérielle de nos sociétés. L’on ne pourra plus dire que l’on ne savait pas.

Jean Merckaert
13 février 2015
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules