Logo du site

Plaidoyer pour une mondialisation solidaire / La solidarité, j’y crois

Guy Aurenche et René Valette L’Atelier, 2014, 144 p., 13,50 € / Bayard, 2014, 120 p., 13 €

René Valette, ancien président du Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD) et Guy Aurenche, l’actuel président, nous livrent au même moment leurs réflexions sur les évolutions du monde contemporain à partir de leurs parcours, de leurs expériences et de leur spiritualité chrétienne. La solidarité comme pratique à mettre en œuvre concrètement est le point commun de ces deux ouvrages, qui délivrent une vision optimiste malgré les graves enjeux du moment : individualisme, consumérisme, creusement des inégalités, guerres identitaires, changement climatique. Le premier est plus didactique, passant en revue de manière pédagogique les divers aspects de la mondialisation et proposant une autre voie qui passe par la solidarité. Le second est plus éthique : il explique comment la relation à l’autre doit être le fondement des relations sociales et économiques si l’on veut que l’homme soit toujours capable d’humanité. Deux livres de conviction, ancrés dans l’expérience et la spiritualité de leurs auteurs. Mais ne prêchent-ils pas pour des lecteurs déjà convertis depuis longtemps ? On aurait aimé que ces deux fortes personnalités aillent plus loin et prennent à bras le corps, à partir de ce qu’ils ont construit, une question bien plus ardue : l’anthropologie chrétienne est-elle encore en mesure de répondre aux défis d’une mondialisation qui fait fonctionner en auto-allumage systémique la science, la technologie et les marchés et cela sans sujet humain ?

  • René Valette, Plaidoyer pour une mondialisation solidaire, L’Atelier, 2014, 144 p., 13,50 €
  • Guy Aurenche, La solidarité, j’y crois, Bayard, 2014, 120 p., 13 €

Christophe Courtin
16 décembre 2014
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules