Logo du site

En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté

Jean-Christophe Sarrot, Bruno Tardieu et Marie-France Zimmer Éditions Quart Monde-L’Atelier, 2013, 192 p., 5 €

« La pauvreté, cela peut arriver à tout le monde. » Pédagogique, direct, ce petit livre démontre le contraire, en s’appuyant sur les études de sociologues et de démographes. Les auteurs démontent plus de 80 préjugés qui nourrissent les discriminations dont sont victimes les hommes, les femmes et les enfants en situation de pauvreté. Non, on ne vit pas mieux avec des aides sociales qu’en travaillant. Les pauvres fraudent moins que les autres (la fraude détectée au RSA : 60 millions d’euros en 2009, la fraude fiscale : près de 2,5 milliards d’euros en 2010)… Divisé en deux parties, le livre instruit les « Idées fausses » sur la pauvreté, les minima-sociaux, le budget des familles, l’immigration, la fiscalité et l’impôt, la culture, etc., puis les « Idées reçues sur les solutions ». À chaque idée reçue correspond une argumentation (de quelques lignes à quelques pages) nourrie de chiffres, de renvois vers les travaux de chercheurs. Des encadrés évoquent des rencontres qui ont suscité un changement de regard, voire un engagement. Cette publication a été entreprise à l’occasion des campagnes de la présidentielle et des législatives de 2012, alors que la circulation des préjugés sur les pauvres s’accélérait. Elle est la bienvenue tandis que se profilent de nouvelles échéances électorales. Elle invite, au-delà, à créer des espaces où les uns et les autres osent des rencontres libres et gratuites, libératrices.

Aurore Chaillou
13 décembre 2013
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules