Logo du site

Pour des agricultures écologiquement intensives

Michel Griffon L'Aube, 2010, 144 p., 14 €

Signature familière aux lecteurs de Projet, Michel Griffon fait à nouveau la démonstration de sa profondeur de vue, de sa clarté – sur un thème parfois technique – et de son souci de dépasser le constat, fût-il accablant, pour ouvrir d’autres horizons. Transcription d’une conférence magistrale donnée à Angers, ce livre resitue les enjeux de l’agriculture planétaire sur la longue période, avec le souci constant des pays en développement. Pour répondre aux colossaux défis alimentaires, énergétiques, fonciers, démographiques et écologiques, l’auteur s’inspire en partie des principes qui fondent l’agriculture biologique (rotation des cultures, diversification de l’alimentation animale, généralisation des couvertures végétales…) et appelle l’agriculteur de demain à produire mais aussi à gérer et à respecter l’écosystème. Toutefois, en parlant d’agriculture écologiquement « intensive » plus qu’en misant sur une généralisation du bio (il juge par exemple difficile d’interdire les fongicides), il court le risque de voir certains tenants de l’agrobusiness s’emparer du concept pour ne « verdir » les pratiques qu’à la marge. Reste qu’à l’heure de réviser la Politique agricole commune, négociateurs et citoyens européens seraient avisés de prendre ces pages au sérieux.

Jean Merckaert
5 octobre 2011
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules