Logo du site

Action sociale et immigration en France. Repères pour l’intervention.

Faïza Guelamine Dunod, 2008, 210 p., 22 €

Cet ouvrage s’avèrera utile, car bien documenté et agréable à lire, à l’ensemble des acteurs sociaux en relation avec les personnes issues de l’immigration. La visée est en effet de « déconstruire un ensemble de présupposés, au fondement des perceptions courantes appliquées aux publics de l’immigration, afin de contribuer à l’adaptation constante des pratiques du travail social aux besoins de ces populations ». Les deux premiers chapitres donnent quelques repères historiques et interrogent le vocabulaire pour parler de la présence immigrée. La présentation des politiques d’immigration attire l’attention, ensuite, sur les enjeux qu’elles portent et leurs difficultés, notamment la confusion entre asile et immigration, et la faiblesse des procédures d’intégration. Suit un tableau des organisations chargées de l’immigration, leur rôle et leur évolution, et la place qu’y occupe le travail social. Un chapitre met en avant les inégalités d’ordre social que rencontrent les étrangers, en premier lieu la question du logement. Le parcours ainsi décrit est bien organisé, équilibré entre une mise en place des repères et leur articulation aux politiques d’immigration, dont les dynamiques sont pertinemment analysées. Le danger, indiqué au début de l’ouvrage, de valoriser l’interprétation des comportements des personnes uniquement en fonction de l’origine, de la religion et de la culture est ainsi évité. Les deux derniers chapitres s’adressent plus directement aux travailleurs sociaux, pour interroger – et concrètement aider à affronter – la « question de la différence » qui est au cœur de leur pratique professionnelle au service des immigrés.

Jean-Marie Carrière
8 juin 2008
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules