©Solidarity Center / Flickr©Solidarity Center / Flickr



 

Impuissants, les citoyens ? Non, s'ils s'organisent, s'ils croient à la justesse des causes défendues, s'ils en font la pédagogie, s'ils proposent des alternatives sans rechigner à la technicité, s'ils ne lâchent rien sans s'enfermer dans des postures. Depuis 20 ou 30 ans, des mouvements, des ONG mènent ce lobbying citoyen que l'on nomme "plaidoyer". Et, des paradis fiscaux à la lutte contre le sida, du climat au devoir de vigilance, ils font bouger les lignes.

« C’est un texte sur lequel personne ne voudra revenir », estimait Michel Sapin, ministre de l’Économie et des finances, le 21 février, après l’adoption définitive par l’Assemblée nationale de la loi « Devoir de vigilance des sociétés mères et des entreprises donneuses d’ordre ». Cette loi, malgré ses insuffisances, malgré les risques de censure par le Conseil...


Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez l’acheter à l’unité ou par question en débat.
Revue-Projet.com offre l’accès gratuit aux articles de moins de 2 mois ou plus de 4 ans.

Pour accéder à cet article :
abonnez-vous en ligne.
ou ajoutez à votre panier.

Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous.

Fonctionnalit\E9 r\E9serv\E9e aux abonn\E9s




Vous devez être abonné pour pouvoir consulter l'article intégral et réagir à cet article.