Manifestation contre la loi travail, Paris, 8 mars 2016 © Jeanne Menjoulet/Flickr/CCManifestation contre la loi travail, Paris, 8 mars 2016 © Jeanne Menjoulet/Flickr/CC



 

Fainéants, les jeunes au chômage ? Non : privés d’emploi, rectifie la Jeunesse ouvrière chrétienne (Joc). Quatre jeunes témoignent ici de leur expérience. Plus encore qu’un moyen de subsistance, le travail est pour eux un lieu de quête de sens, de dignité, un lieu qui met en relation avec d’autres et permet de se sentir utile.


Ne pas avoir d’emploi signifie la perte de reconnaissance que permet le travail, la perte d’un statut social. Une perte d’identité souvent accompagnée d’un sentiment de honte et de culpabilité. Pourtant, selon l’article 23 de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 : « Toute personne a droit au travail, au libre choix de son...


Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez l’acheter à l’unité ou par question en débat.
Revue-Projet.com offre l’accès gratuit aux articles de moins de 2 mois ou plus de 4 ans.

Pour accéder à cet article :
abonnez-vous en ligne.
ou ajoutez à votre panier.

Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous.

Fonctionnalit\E9 r\E9serv\E9e aux abonn\E9s




Vous devez être abonné pour pouvoir consulter l'article intégral et réagir à cet article.