© Manoocher Deghati-IRIN© Manoocher Deghati-IRIN


Loin des reproches formulés par certains économistes, Éloi Laurent salue la façon dont le pape François articule, dans Laudato si’, écologie et inégalités sociales. Moins « naturelles » que sociales, les catastrophes écologiques invitent à entendre les alertes envoyées par les plus pauvres, et appellent des réponses sociales et politiques.

Un certain nombre d’économistes se sont montrés critiques vis-à-vis de l’encyclique Laudato si’. Vous semblez être d’un avis contraire. Pour quelles raisons ?
Je ne comprends pas Loué sois-tu comme une condamnation de l’économie, mais plutôt comme un défi adressé à une certaine vision de l’économie, qui se fantasme en...


Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez l’acheter à l’unité ou par question en débat.
Revue-Projet.com offre l’accès gratuit aux articles de moins de 2 mois ou plus de 4 ans.

Pour accéder à cet article :
abonnez-vous en ligne.
ou ajoutez à votre panier.

Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous.

Fonctionnalit\E9 r\E9serv\E9e aux abonn\E9s




Vous devez être abonné pour pouvoir consulter l'article intégral et réagir à cet article.