Logo du site

Le pouvoir régional. Mobilisations, décentralisation et gouvernance en France

Romain Pasquier Presses de Sciences-Po, 2012, 380 p., 22 €

À l’heure où les débats autour de l’acte III de la décentralisation s’intensifient, on trouvera ici une excellente source de réflexion sur le fait régional. S’appuyant sur dix années de recherches, l’auteur expose brillamment les trois dimensions qui contribuent à institutionnaliser l’espace régional en France : les mobilisations, la décentralisation et la gouvernance. La première partie revient sur les mobilisations autour du régionalisme depuis la Révolution française et en montre la profonde diversité idéologique. La deuxième partie présente les enjeux de la décentralisation et l’évolution du rapport centre-périphérie. La troisième traite des relations horizontales entre les différents acteurs du pouvoir régional (élus régionaux et préfecture de région notamment). Si l’ouvrage traite de l’ensemble des régions françaises, le projecteur est braqué sur la Bretagne, et dans une moindre mesure sur l’Île-de-France et l’Alsace, à l’aide de statistiques intéressantes, d’enquêtes d’opinion et d’entretiens, mais aussi de l’analyse de la littérature grise. Dénonçant le mythe de l’État unitaire français, Romain Pasquier propose en conclusion une typologie intéressante du pouvoir régional, avec le modèle gouvernemental, le modèle de la gouvernance et le modèle de l’administration déconcentrée. « L’analyse de ce pouvoir régional dessine la figure controversée d’un État central en pleine recomposition, d’une République décentralisée à la croisée des chemins. » La solution pourrait être « plus de régions et mieux d’État ».

Jeanne Chauvel
21 février 2013
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules