Logo du site

L'Homme ou la machine ? Comment Internet tue la démocratie (et comment la sauver)

Jamie Bartlett De Boeck Supérieur, 2019, 224 p., 19,50 €

Jamie Bartlett est un journaliste britannique. Directeur pendant une dizaine d’années du centre d’analyse des médias sociaux du think tank Demos et auteur d’un livre remarqué sur le darknet (2014), il est traduit en français pour la première fois. Excellente nouvelle, bien que le sujet de ce livre (publié en 2018 dans sa version anglaise) soit crépusculaire. Pour le dire vite : les six piliers de la démocratie sont tous ébranlés par la révolution technologique, entendue ici comme technologies numériques associées à la Silicon Valley (plateformes de médias sociaux, big data, intelligence artificielle, etc.). Ces six piliers sont définis par l’auteur comme : des citoyens actifs ; une culture partagée ; des élections libres ; une égalité des parties prenantes ; des libertés civiques ; la confiance dans les institutions. De la nouvelle société de surveillance et d’auto-surveillance généralisée aux guerres électorales numériques, de l’essor d’une intelligence artificielle s’emparant du travail humain au grand désordre de la crypto-anarchie (« philosophie » allant à l’encontre de tout pouvoir étatique en recourant à la cryptographie), Jamie Bartlett nous dresse un panorama informé et sans concession de grandes évolutions en cours. Mobilisant des réflexions peu connues en France (par exemple How democracies die de Steven Levitsky et Daniel Ziblatt ou How democracy ends de David Runciman), il montre que le modèle des années 1930 n’est pas le bon pour penser la montée actuelle des autoritarismes. La principale limite de l’ouvrage – mais il est dur d’y échapper ! – est son biais technologique, particulièrement manifeste dans son « étude de cas » relative aux gilets jaunes (dernier chapitre du livre). S’intéressant surtout à la structure organisationnelle du mouvement, l’auteur avance que « la sphère publique a de facto été transformée en un ensemble de serveurs privés […] contrôlés par quelques sociétés californiennes ». C’est oublier un peu vite la place et le rôle des ronds-points ! En épilogue, afin de ne pas nous laisser démunis face à la « lente dérive vers un autoritarisme technologique » et au cauchemar survivaliste de la Silicon Valley dépeints en conclusion, Jamie Bartlett propose vingt idées qui permettraient aux six piliers de nos démocraties de s’adapter au nouveau régime numérique.

Émilie Reclus
29 juillet 2019
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules