Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site

Russie Le front de la mémoire

Quatre jours après le début de la guerre en Ukraine, l’ONG Mémorial était dissoute par le pouvoir russe. Malgré la répression, elle se réorganise pour poursuivre son travail de mémoire, de défense des droits humains et de lutte contre l’impunité.


«On peut liquider une organisation, on ne peut pas liquider la mémoire. » Cette phrase est devenue le leitmotiv des responsables de l’organisation Mémorial depuis que, le 11 novembre 2021, une procédure judiciaire en vue de sa liquidation a été déclenchée.

Les deux branches de cette organisation non gouvernementale – consacrée à l’histoire et à la mémoire des répressions soviétiques (Memorial International), ainsi qu’à la défense des droits fondamentaux (Centre des droits humains) – ont été visées par deux procédures qui, cruelle ironie du destin, se sont conclues, pour la première, le 28 février 2022, quelques jours après le début de la guerre en Ukraine, et pour la seconde, le 4 avril.

Cette procédure est venue ponctuer plusieurs années de poursuites administratives et judiciaires contre Mémorial en tant qu’organisation, et contre plusieurs de ses responsables en tant que personnes physiques. Toutes sont accusées, selon la terminologie en vigueur, d’être des « agents de l’étranger », au titre d’une législation ad hoc votée en 2012 et durcie depuis.

Mémorial est, à l’origine, l’un de ces « groupes informels » emblématiques de la pérestroïka

À l’origine, Mémorial est l’un de ces « groupes informels » emblématiques de la pérestroïka qu’on voit éclore à partir de 1987 sur les thématiques les plus diverses, exprimant les demandes d’une société désireuse de débats et de changements. Émerge alors fortement la nécessité d’un travail sur l’histoire et la mémoire des répressions staliniennes, une démarche esquissée au moment du dégel khrouchtchévien, et refermée ensuite.

Après avoir vu le jour à Moscou, le « groupe d’initiative Mémorial » essaime dans les régions, en particulier celles où étaient concentrés les ca

Cet article est réservé à nos abonné·e·s

vous pouvez l’acheter à l’unité pour 3€
Pour accéder à cet article :

Déjà abonné·e ?

M'identifier

La Revue Projet donne gratuitement accès aux articles de plus de 3 ans.

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules