Religion |  Rémi Caucanas |  Chemins de dialogue, 2017, 445 p., 25 € Par Henri Laurent | 10 mai 2018
Print Friendly



Authenticité par-delà les limites : tel est le « mantra » de ce beau et long parcours d’un chrétien immergé en islam. Polytechnicien, père blanc « artisan islamologue », comme il se présentait, Étienne Renaud (1936-2013) était sans doute d’abord un grand « mystique réaliste », peu attiré par les « joutes théologico-culturelles-universitaires », passionné du dialogue personnel entre croyants authentiques, c’est-à-dire humbles. Supérieur de son ordre pendant six ans, conseiller écouté des plus hautes instances ecclésiales, il n’aimait rien tant que de « jouer avec des enfants dans la cour poussiéreuse du Temple » ou d’interpeller vigoureusement un « barbu malveillant » au marché de Khartoum... et de s’en faire un ami ! Directeur de l’Institut catholique de la Méditerranée, Rémi Caucanas, l’auteur, retrace avec finesse, érudition et précision, aussi bien la vie missionnaire auprès des communautés du Yémen, de Tunis, du Soudan ou de Marseille et de Rome, que les textes et témoignages traduisant le « dialogue de vie », seul à même de construire des ponts en Méditerranée et au Proche-Orient. « On ne trouve la vérité qu’en pratiquant l’hospitalité ; moi chrétien, atteint de cette maladie incurable aux yeux d’Ibn Arabi que représente la foi en Jésus-Christ, […] je suis finalement invité à élargir l’espace de ma tente et, m’ouvrant à la foi de l’autre, à découvrir davantage la grandeur de Dieu, qui est bien au-delà des limites que j’ai tenté d’y mettre ».