Écologie |  Bettina Laville,
Agathe Euzen,
Stéphanie Thiébault (dir.)
 |  CNRS Éditions, 2017, 416 p., 24 €
Par Rémi Saintagne | 6 mars 2018
Print Friendly



Le changement climatique place l’être humain face à ses responsabilités. Ses tentatives pour atténuer le phénomène, ces dernières décennies, ne suffisent pas à éviter des perturbations inédites, par leur ampleur et leur rapidité, affectant l’équilibre des écosystèmes de la planète. Dans des environnements changeants, les espèces vivantes se trouvent devant trois hypothèses : migrer, disparaître ou s’adapter. C’est à cette troisième option que s’intéressent ici le Centre national de la recherche scientifique et le réseau des acteurs du développement durable du Comité 21. L’étendue du sujet se mesure à la diversité des contributions qui composent l’ouvrage. Sont étudiées autant les stratégies d’adaptation des populations que celles des entreprises, dans un contexte d’accès aux ressources naturelles en mutation et d’exposition croissante aux aléas du climat. Plusieurs chapitres s’arrêtent sur la résilience des écosystèmes au changement climatique et sur l’évolution de la biodiversité mondiale. Plus loin, les questionnements de la recherche scientifique pour anticiper le futur sont mis en perspective avec les préoccupations des acteurs publics pour mettre en place des politiques adaptées. Au fil des pages, l’immense défi que représente l’adaptation se dévoile, avec ses dimensions culturelle, technologique ou financière. Il s’agit de repenser le rapport qu’entretient l’espèce humaine avec la nature, trop souvent réduite aux services qu’elle est supposée rendre à l’humanité. L’adaptation ouvre enfin plusieurs questions éthiques sur l’inégale responsabilité et l’inégale vulnérabilité des populations face au changement climatique. C’est un livre ambitieux que nous proposent les auteurs. Son exhaustivité est précieuse pour aborder les différentes facettes du sujet, mais elle rend la lecture parfois technique. Chaque article est conclu par une courte bibliographie, invitant chacun à approfondir ses connaissances et à s’engager dans ce processus.