Politique |  Philippe Raynaud |  Éditions Perrin, 2017, 284 p., 19,90 € Par Jean-Marie Carrière | 4 décembre 2017
Print Friendly



« VIe République impossible, Ve République improbable ? » Le titre de la conclusion semble tout à fait d’actualité, après les premiers mois d’un quinquennat dont le style interroge. Publié peu avant l’élection présidentielle de mai 2017, l’ouvrage de Philippe Raynaud dresse un panorama détaillé de l’histoire de la Ve République, et par là-même offre des éléments pour débattre de la question posée à la fin. L'ouvrage relève de la science politique et de la science historique : il reprend les différents moments de la Ve République depuis sa mise en place par De Gaulle, et il en suit les méandres à travers les diverses présidences et les réformes du système politique. L'analyse s’arrête aux processus institutionnels, constitutionnels, en même temps qu'à leur rapport avec les grands axes des politiques suivies, selon leurs contenus. Les règles majeures de la Ve République sont rappelées : le Président est à la fois incarnation de la nation et chef du pouvoir exécutif; le parlementarisme est rationalisé, par la recherche et la nécessité d’une majorité présidentielle; l’élection présidentielle s’effectue au suffrage universel (ce qui n’était pas dans ses gênes gaulliens) et les élections au Parlement selon le système majoritaire à deux tours. Ce modèle a été mis en place pour tenter de sortir de la domination des partis qui structurait — et rendait souvent impuissante — la IIIe et la IVe République, par l'affirmation du pouvoir d'État présidentiel. L’innovante réforme gaulliste a été peu à peu acceptée, mais aussi modifiée par les présidents successifs. Assez logiquement, l’histoire de la Ve s’achève, pour l’instant, par la perte radicale d’effectivité politique des deux grands partis qui ont structuré son histoire. Très bien construit, remarquablement informé et sélectif quant aux traits majeurs et pertinents des présidences ou des politiques menées, ce livre se lit facilement. Bref il atteint son objectif : mettre à jour les ressorts de ce régime singulier, qui lui ont permis de relever la plupart des défis qu’il a rencontrés.