Économie |  Luc Boltanski,
Arnaud Esquerre
 |  Gallimard, NRF essais, 2017, 672p, 29€, ePub 21€.
Par Matthieu Cassou-Mounat | 17 juin 2017
Print Friendly



Après Le Nouvel Esprit du Capitalisme écrit avec Eve Ciapello, Luc Boltanski cosigne un nouvel ouvrage de sociologie économique, avec Arnaud Esquerre cette fois-ci. Dans cet ouvrage, les deux auteurs analysent les nouvelles expressions du capitalisme à l’œuvre dans notre société dite « post-industrielle ». Le livre commence par une enquête : comment crée-t-on de la richesse aujourd'hui ? Quelles sont les structures qui permettent de donner de la valeur à un bien ou un service ? Quittant les sentiers de la pensée économique classique qui s'intéresse surtout à la production de masse, les auteurs essaient de traquer les structures de l'enrichissement dans des lieux inattendus. Ils tâchent en particulier de distinguer le prix et la façon par lesquels l'enrichissement se crée, ce qui les conduit à  différencier quatre modes de mise en valeurs : la forme standard, objet habituel de la pensée économique ; la forme collection ; la forme actif ; et la forme tendance. Par la suite, l'analyse du marché du luxe, de la culture et du tourisme fait découvrir au lecteur quelques ressorts nouveaux du capitalisme, en particulier la façon avec laquelle il a appris à tirer profit du passé. Loin d'une vision purement productiviste, les auteurs montrent ainsi combien c'est précisément dans ces marchés « non-productifs » que se créent actuellement richesse et inégalités. Ils soulignent aussi combien l'État et les organisations internationales, en se portant garants de certains éléments de patrimoine exceptionnels, contribuent à cette société de l'enrichissement. Si le livre s'attache principalement à la description de l'économie française, avec ses entreprises de luxe et sa forte activité touristique, il n'en demeure pas moins une formidable mine de réflexions et de remises en question à tout niveau. Des ponts sont jetés entre sociologie, anthropologie et économie, bouleversant de nombreuses certitudes et de nombreux partis pris au sein de ces différentes disciplines. Les critiques émises par Esquerre et Boltanski sont particulièrement acérées ; elles font souvent mouche, et le lecteur en sort avec une vision neuve et moins naïve du monde qui l'entoure.