Économie |  Philippe Louis |  Salvator, 2016, 192p., 20€ Par Didier Noël | 5 janvier 2017
Print Friendly



Ce livre éclaire la perception du président de la Confédération Française des Travailleurs Chrétiens (CFTC) sur les transformations du monde du travail. Le parcours de l’auteur fonde un regard confiant dans la capacité de l'homme à construire plutôt que subir un monde en bouleversement. Confiance illustrée par le récit de combats récents comme lors de la modification en 2008 des règles de représentativité des syndicats où la CFTC a joué sa survie, ou encore à propos de la loi « Travail » dite « El Khomri» de 2016. L'auteur connaît bien les transformations actuelles du monde: 3ème révolution industrielle, financiarisation, transition écologique… Il est convaincu de la nécessité d’accompagner l’émergence des nouveaux modes d'organisation du travail plutôt que s’y opposer, et ainsi éviter ou remédier aux dérives majeures. Au lieu d’empêcher l'émergence d'emplois nouveaux, il importe de s’assurer qu’ils sont associés à une protection sociale adéquate. Au-delà, Philippe Louis évoque le besoin d’un nouveau contrat social dans lequel le statut du travailleur jouerait un rôle majeur. Des droits sociaux créés par l’activité et pas seulement le salaire, attachés à la personne pour en assurer la continuité lors des périodes de réorientation, permettraient de fluidifier le parcours professionnel en le sécurisant. L’enjeu est aussi de rénover le dialogue social -franchise, souplesse, subsidiarité- comme de réorienter la finalité des entreprises, captée par le profit de l’actionnaire, vers les besoins des hommes. Ce livre illustre la singularité de la CFTC et ses valeurs. Syndicat de construction sociale, bientôt centenaire, guidé par la doctrine sociale de l’Église mais non confessionnel, c’est au nom du bien commun et de la dignité de l’homme que sont prises ses positions.