Économie |  Olivier Godard |  De Boeck, 2015, 490 p., 36€ Par Rémy Petitimbert | 26 janvier 2017
Print Friendly



Économiste, ancien directeur de recherche au CNRS, Olivier Godard signe avec Environnement et développement durable. Une approche méta-économique un ouvrage présenté comme un manuel, mais qui s’avère à la lecture comme étant plus une mise en perspective des travaux d’un des plus importants chercheurs en économie de l’environnement français qu’un guide à destination de publics néophytes. À travers douze chapitres organisés en quatre parties (Comprendre, Enjeux, Repères, Agir) dont l’accessibilité est un peu déséquilibrée (certains développements sont assez pointus tandis que l’auteur aurait eu le loisir d’en étayer d’autres), Olivier Godard dresse les grandes lignes et les orientations de son approche méta-économique. Cette approche originale, particulièrement singulière dans le champ de l’économie de l’environnement, projette de « considérer l’économie réelle et l’économie pensée comme un système complexe en relation évolutive avec d’autres systèmes, d’un côté les systèmes biotiques qui composent la biosphère, de l’autre les institutions et le système politique » (p.21). Pour mener à bien cet objectif, Olivier Godard propose une analyse pluridisciplinaire au carrefour de l’analyse des politiques publiques et de l’éthique. Il replace ainsi les choix sociétaux et surtout les institutions au centre de l’analyse des déséquilibres environnementaux générés par les activités économiques. L’organisation de l’ouvrage comme les nombreux renvois opérés par l’auteur pourront parfois désarçonner. Toutefois, le lecteur averti retrouvera dans cette somme de près de 500 pages  non seulement des développements théoriques pouvant alimenter sa curiosité et consolider son savoir mais aussi des illustrations empiriques pour éclairer son action. L’ouvrage présente le mérite d’être riche en contenu comme en références vers lesquelles quiconque aura envie d’en apprendre (encore) plus, pourra se tourner.