Économie |  Lourthusamy Arokiasamy,
Yves Berthelot,
Andrés Lalanne,
Lily Razafimbelo
 |  Cerf Patrimoines, 2016, 244 p., 19 €
Par Jean Vettraino | 30 décembre 2016
Print Friendly



Ce livre à huit mains présente la vision du Réseau International pour une Économie Humaine. Celle-ci plonge ses racines dans la pensée de deux économistes: le dominicain Louis-Joseph Lebret et François Perroux, co-fondateurs de l’association Économie et Humanisme (1942-2007). Cette économie humaine recherche et ouvre des chemins où « chaque personne, la totalité de la personne, et toutes les personnes comptent ». Elle s’incarne concrètement dans de nombreux projets présentés dans la première partie –la plus conséquente– du livre, qu’ils s’y rattachent explicitement ou non (cf. le passage sur Wikipedia). L’ingéniosité et l’ampleur de ces projets, même s’ils se déroulent à une échelle locale, sont frappantes, qu’il s’agisse d’une coopérative agricole en Bosnie « les framboises de la paix », qui cultive fruits rouges et dialogue entre les communautés, de l’action d’AREDS dans le Tamil Nadu (en Inde) qui se bat pour les droits des Dalits, ou de l’exemple de « Bretagne Ateliers » qui œuvre pour l’accès à l’emploi des personnes handicapées, support essentiel de leur dignité. Cette présentation de projets sur chaque continent est un point fort de l’ouvrage. Les facteurs (communs) de succès en ressortent d’autant mieux: l’association et la responsabilisation, dès la phase de diagnostic, de tous les acteurs, à commencer par les populations elles-mêmes; de véritables formations; l’attention portée à chaque territoire… De même pour l’attention à la nature: le travail de l’association Villages durables dans le Kivu (Est de la RDC) montre que « la prise en compte des facteurs environnementaux n’est pas un luxe, mais peut au contraire accroître les rendements et valoriser les productions locales d’un pays très pauvre ». Pour autant, les auteurs reconnaissent qu’une multitude de projets ne fait pas nécessairement système : ils proposent donc les éléments structurants nécessaires au déploiement de l’économie humaine. Cet ouvrage, particulièrement didactique, s’adresse à tous ceux convaincus que l’économie peut être au service de sociétés basées sur «la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et […] leurs droits égaux et inaliénables, [fondements] de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde».