Meeting du Front national, 1er mai 2012 © Blandine Le CainMeeting du Front national, 1er mai 2012 © Blandine Le Cain


Un tiers des jeunes qui voteront pour la première fois en 2017 pourraient accorder leur suffrage à Marine Le Pen. Comment expliquer cet attrait ? Éléments d’analyse avec la sociologue Anne Muxel.


L’attraction d’une partie de la jeunesse pour le Front national n’est pas nouvelle. En 2002, 18 % des 18-24 ans avaient déjà donné leur voix à Jean-Marie Le Pen au premier tour de l’élection présidentielle, à l’instar de l’ensemble des votants[1]. Depuis une quinzaine d’années, ce...


Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez l’acheter à l’unité ou par question en débat.
Revue-Projet.com offre l’accès gratuit aux articles de moins de 2 mois ou plus de 4 ans.

Pour accéder à cet article :
abonnez-vous en ligne.
ou ajoutez à votre panier.

Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous.

Fonctionnalit\E9 r\E9serv\E9e aux abonn\E9s




Vous devez être abonné pour pouvoir consulter l'article intégral et réagir à cet article.