St-Mihiel (Meuse) © Pierre Hurtevent/FlickrSt-Mihiel (Meuse) © Pierre Hurtevent/Flickr


La concertation autour du développement local permet de faire naître des projets utiles pour redonner un peu d’espoir à ceux qui se sentent abandonnés. Et de contenir ainsi le repli sur le vote pour l’extrême droite.


Ce sont deux cantons voisins sur les côtes de Meuse : rien ne les distingue sur le plan sociologique – tous deux sont fortement ruraux, vieillissants et dans une situation économique assez défavorable –, or ils ont donné des résultats très contrastés aux élections départementales de 2015. L’un, celui de Saint-Mihiel, a porté à sa tête un...


Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez l’acheter à l’unité ou par question en débat.
Revue-Projet.com offre l’accès gratuit aux articles de moins de 2 mois ou plus de 4 ans.

Pour accéder à cet article :
abonnez-vous en ligne.
ou ajoutez à votre panier.

Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous.

Fonctionnalit\E9 r\E9serv\E9e aux abonn\E9s




Vous devez être abonné pour pouvoir consulter l'article intégral et réagir à cet article.