© Domaine public/Wikimedia© Domaine public/Wikimedia



 

La France se porterait-elle mieux avec le Front national au pouvoir ? Cette question, Benjamin et Malik se la posent depuis un bon moment. Pourtant, le vote frontiste reste assez discret dans les quartiers populaires, notamment en banlieue où peu le déclarent ouvertement.


Affirmer donner sa voix au parti de Marine Le Pen demeure tabou à Créteil, ville fortement ancrée à gauche[1]. Chez les populations issues de la diversité, le vote frontiste semble susciter curiosité et intérêt, mais reste marginal. Benjamin et Malik

Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous.

Fonctionnalit\E9 r\E9serv\E9e aux abonn\E9s




Vous devez être abonné pour pouvoir consulter l'article intégral et réagir à cet article.