Jean Paul II souligne la valeur de la libre initiative. Mais on abuse de ses propos en y voyant l’approbation du système libéral. Pour lui, les relations économiques s’inscrivent dans une communauté politique. Il refusait un système où la libre créativité ne serait pas encadrée pour être au service de la liberté humaine intégrale.


Jean Paul II fut-il libéral ? Notre question portera sur l’économie, car nous savons assez que Jean Paul II ne fut pas libéral en tous domaines, ou sans réserve aucune : il lutta pour les droits de l’homme, il fut de même en faveur de la démocratie[1], mais mit toujours la « vérité »...


Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez l’acheter à l’unité ou par question en débat.
Revue-Projet.com offre l’accès gratuit aux articles de moins de 2 mois ou plus de 4 ans.

Pour accéder à cet article :
abonnez-vous en ligne.
ou ajoutez à votre panier.

Si vous êtes déjà abonné, identifiez-vous.

Fonctionnalit\E9 r\E9serv\E9e aux abonn\E9s




Vous devez être abonné pour pouvoir consulter l'article intégral et réagir à cet article.